Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tito Topin, blog-trotteur.

La maison où je suis né.

Sous la maison où je suis né passait une rivière,
m'a-t-on raconté, une rivière de galets
Fraîche en hiver, sèche en été.
Bitume, macadam, goudron et gravier,
L'ont engloutie à tout jamais.

Sous l'avenue d’Amade où était la maison
Il n'y a plus d'eau dans la rivière,
Et je me souviens de la potence
Prolongée d'un souple tuyau
D'où jaillissait l'eau
qui approvisionnait
les arroseuses municipales.

Et puis la potence a disparu
Et aussi la maison où je suis né
Et aussi le café du Parc Lyautey
Qu'avait créé le père de ma grand-mère
En travaillant de ses mains.
Béton, parpaings, ciment et gravier,
Les ont engloutis à tout jamais.

(Plan serré sur Rick, face caméra).
Et pourquoi diable êtes-vous venu vous installer ici ?
Demande le capitaine Renault, au Rick's Bar
My health. I came to Casablanca for the waters,
Répond Humphrey Bogart.

(Plan rapproché sur Renault, face caméra,
Et Rick (profil, droite caméra)
.
The waters ? What waters ? We are in the desert !
J'ai été mal renseigné, réplique Humphrey Bogart,
Sans se démonter.

Sous la maison où je suis né passait une rivière
Où je n'ai jamais pataugé
Ni n'ai trempé mes pieds ni jamais pêché
Ni jamais entendu le roulement des galets.

© Tito Topin
www.titotopin.com

Celles et ceux qui apprécient ces textes courts peuvent s'abonner au "newletters" de mon blog. Merci d'avance.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article