Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tito Topin, blog-trotteur.

IN CORN DOG* WE TRUST.

Lors d'une conférence de presse exceptionnelle, le maire de New York s'est félicité qu'aucune fusillade n'ait eu lieu dans sa ville le dernier week-end. Cela n'était pas arrivé depuis 1993. C'est la preuve que les Américains sont bien dans leurs pompes et qu'ils se portent bien. Grâce au président Trump, ils ont du travail, s'habillent comme Elvis Presley, ont des eggs et des corn dogs* au breakfast, des travers de porc grillés au lunch, du Nutella le reste de la journée, vont à l'église tous les dimanches chanter Hosanna in excelsis deo en tapant dans leurs mains et en oublient de sortir les fusils à pompe, du moins le week-end dernier. Ils se portent tellement bien que le Pentagone a du mal à trouver de nouvelles recrues dans l'armée car ils sont trop gros, ce qui affecte leur efficacité au combat. En effet, il a été prouvé sur le terrain qu'un G.I. de 140 kg est moins rapide qu'un Afghan de 65, qu'il offre une cible plus facile du fait de son amplitude, qu'il est plus malaisé à entasser dans un hélicoptère, qu'il demande beaucoup plus de burger cheese and bacon au combat, qu'il descend trop vite en parachute et qu'il est plus lourd à porter sur son dos en cas de blessure.

Selon les chiffres du même Pentagone, 71 % des Américains de 17 à 24 ans, soit plus des 2/3 des jeunes, ne sont pas aptes à servir dans l'armée la plus puissante du monde pour des raisons d'obésité, de niveau d'éducation lamentable, de passé criminel ou d'usage abusif de stupéfiants. Résultat, l'armée de terre n'a pas recruté autant que ses besoins l'exigeaient alors que l'uniforme bénéficie toujours d'un grand prestige aux États-Unis. Quoi de plus altier qu'un G.I., le front haut, le regard franc, le menton relevé ? Et pourtant, il en manquera 6 500 cette année, se plaint amèrement le général Joe Galloway, auteur du best-seller "We are soldiers" qui lui a valu d'être interprété au cinéma par le célèbre Barry Pepper. Son rapport note que l'obésité se répand jusque dans la célèbre académie militaire de West Point. Le plus grave est qu'aucun régime ne s'est avéré satisfaisant. Le seul cas où un G.I. a perdu 56 kg d'un coup, c'est quand il a sauté sur une mine antipersonnelle et a dû être amputé des deux jambes et des attributs qui s'y rattachent.

Pour éviter que lors du prochain conflit les Américains débarquent sur nos plages normandes avec des allures de bonshommes Michelin gonflés à l'hélium, le président Donald Trump se dit prêt à provoquer une crise monétaire semblable à celle de 1929 pour que chacun retrouve la sveltesse qui a fait que the America make great à gaîne.

© Tito Topin

www.titotopin.com

* beignets de saucisse.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article