Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tito Topin, blog-trotteur.

PROMENONS-NOUS DANS LES BOIS...

Au nord d'Oslo (Norvège), dans une bourgade de 10 000 habitants, se construit la plus haute tour du monde entièrement en bois. Du sol au plafond, du rez-de-chaussée à la toiture, tout est en bois, les façades, les planchers, les cloisons, les tuiles, les ascenseurs, les poignées de portes, les pommes de douche, les saunas, les lampes (pas les ampoules), les fenêtres (pas les vitres), etc. Le tout sur 85 mètres de hauteur. Whaoouhh ! Ce n'est pas encore New York mais en l'arrosant tous les jours, elle peut encore pousser ! Les 50 millions d'euros que demande l'édification de ce gratte-ciel bio ont été offerts à la commune par un milliardaire norvégien qui s'est réservé un luxueux "penthouse" avec une terrasse panoramique au sommet duquel il pourra admirer les effets de sa déforestation sur ce qui était de douces collines couvertes d'épicéas géants avant qu'il arrive.
D'ores et déjà, il peut admirer l'engin de 20 tonnes qui, de son bras articulé, saisit les arbres, les tronçonne, les écorce et les ébranche avant de les débiter en moins d'une minute en rondins. D'une salle chauffée au bois, une dizaine d'écrans gèrent les lignes de production automatisées où ils sont découpés, dimensionnés, étuvés, séchés avant que la scierie voisine les transforme en 100 000 m3 de planches, lesquelles collées et pressées ensemble formeront 25 000 m3 de solides poutres de 2 mètres d'épaisseur et 30 mètres de long.
Cette tour modèle qui est aussi banale et triste que la tour Montparnasse mais qui fait l'admiration des écologistes de tous pays aura 28 appartements de luxe, 72 chambres d'hôtel et 5 étages de bureaux dans lesquels tout sera en bois. Après que les heureux propriétaires, convertis en hommes des bois, feront des chèques en bois, parleront la langue de bois, voleront autrui comme au coin d'un bois et partageront une gueule de bois avec une belle au bois dormant, restera-t-il grand-chose des forêts qui l'entouraient ?
Qu'importe, déclare le milliardaire, les arbres seront replantés un à un. Élevés en pépinières, dès que les plants atteindront 45 cm ils seront repiqués en forêt. Soixante ou quatre-vingts ans plus tard, ils retrouveront leur taille adulte. On ne peut qu'applaudir.
Selon Dimitri Volnoff, de Moscou, d'autres projets d'éco-architecture ont germé de par le vaste monde, tels que la tour Baobab à Paris (120 mètres), l'Abebe Court Tower à Lagos (87 mètres) et surtout le gratte-ciel de la Sumitomo Foresty, en plein cœur de Tokyo, qui non seulement résisterait aux tremblements de terre mais flotterait en cas de tsunami.
Il est répété sur les réseaux qu'il faut un arbre pour faire un livre, sans préciser la taille de l'arbre ni la grosseur du livre, mais il est certain que si tout le monde veut avoir son gratte-ciel écolo, de préférence plus haut que celui de son voisin, il n'y aura plus assez d'arbres pour faire un carnet de notes, et juste assez d'oxygène pour y rédiger une prière avant de… "couic".
Malgré cela, Jair Bolsonaro, le pétomane* brésilien, envisage de vendre au plus offrant tout ce qui pousse en Amazonie. Et Trump, le pétromane** étasunien se porte acquéreur pour construire en bois le mur de la frontière mexicaine.
 
* qui pète le feu.
**qui pète plus haut que son derrick.
© Tito Topin
www.titotopin.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article