Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tito Topin, blog-trotteur.

L'argent m'emmerde.

L'argent m'emmerde. À ma décharge, lorsque j'étais petit, je l'épargnais dans des tirelires en forme de cochon et lorsque ma grand-mère m'envoyait faire une course chez l'épicier du bas elle me disait, à mon retour, "Lave-toi les mains, tu as touché de l'argent", c'est dire comme il était sale, ou plutôt considéré comme tel. On n'en parlait pas, ou très peu, et jamais à table pour ne pas gâcher la nourriture. Si quelqu'un en avait, il ne l'étalait pas, il en avait honte, comme d'une maladie vénérienne. D'ailleurs, par certains aspects, à la même époque, l'argent ressemblait assez au sexe. On en avait besoin, on en avait envie, ça donnait du plaisir mais ça pouvait aussi nous filer la chtouille (on dit blennorragie à l'Académie). D'ailleurs je me souviens que les gentilles putains du Panier Fleuri se lavaient les mains après m'avoir tripoté la queue, comme je le faisais pour l'argent. Il faut croire que l'hygiène monétaire s'est perdue. L'argent rend malade aujourd'hui, beaucoup plus que le sexe. Le sexe se protège, l'argent pas. Ceux qui s'en goinfrent ne mettent pas de gants pour se remplir les poches, ni ne se lavent les mains. Je me souviens que Jean Yanne balançait à ceux qui lui conseillaient de mettre son argent en bourse : "Vous voulez que je foute mon pognon dans un truc qui porte le même nom que mes couilles ?" Ah, la belle institution que cette bourse ! On ne gagne plus son argent aux champs, à l'usine, sur une machine à écrire, sur une planche à dessin, on le gagne en dormant. Ce n'est plus le travail qui rapporte, ni le savoir, ni l'esprit, ni le talent, surtout pas, c'est le pognon qui bosse pour vous. Il n'a plus d'odeur, ne salit plus les mains, il est gazeux, transfrontalier, paradisiaque. Alors qu'on imaginait qu'il était fait pour être dépensé, distribué, pour procurer du plaisir, il s'amasse, se multiplie, gonocoque, viral et non plus vital, et se déguise en actions. Moteur ! Action ! Les actionnaires possédant des actifs peuvent demeurer inactifs ! Et plus on approche du gâtisme, plus on s'empiffre. Vouloir de l'argent quand on est jeunes, je comprends, il y a tellement de bonnes façons de le dépenser, mais à l'âge canonique de nos dirigeants du Caca rente pourquoi encore et encore ? "On n'a jamais vu un coffre-fort suivre un corbillard…" chantait Blond-Blond au temps des tirelires en forme de cochon. Je vous l'ai dit, l'argent m'emmerde.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article