Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tito Topin, blog-trotteur.

Le politiquement correct m'emmerde.

Le politiquement correct m’emmerde. A ma décharge, mon âge m'autorise à dire que je n’ai connu aucun homme politique ou pas qui fit preuve d’irréprochable correction. Jean Yanne chantait "A cinq heures du soir, la dactylo sent mauvais sous les bras.", Guy Bedos remarquait avec stupeur qu'à Marrakech il n'y avait que des Arabes. "Même le roi est arabe", ajoutait-il en se marrant. Coluche affirmait "Quand je serai grand, j'veux être con !". Michel Audiard les mettait en orbite. Nino Ferrer chantait "Je veux être noir" (il serait accusé aujourd'hui d'appropriation culturelle) tandis que Nougaro articulait en swinguant "Armstrong, je ne suis pas noir, je suis blanc de peau", texte éminemment raciste comme on peut le voir. Nos présidents n'étaient pas en reste. De Gaulle proclamait en soulevant les deux bras que les Français étaient des veaux. Imagine-t-on Macron disant pareille chose ? Les paysans défileraient avec veaux, vaches landaises et bœufs d'Aubrac exigeant des excuses pour leurs bovins. Et pourtant, c’est la vérité, les Français le sont, il n’est qu’à les voir se précipiter sur les mamelles de l’Etat en meuglant : Du beurre, du beurre ! Imagine-t-on Macron disant « Casse-toi, pauv’con » à un type voulant traverser la rue pour chercher du boulot ? Si tu as serré la louche de Mémé Guérini en 1957 lors du championnat de Provence de belote coinchée, dit du bien d'un film de Polanski en 1981 lors du festival de Béthouars-les-Canards, dit sur Radio Libertaire que les jeunes esclaves africains n'étaient pas arrachés à leur famille par les négriers mais vendus ou échangés contre des colifichets par leurs propres chefs de tribu, écrit dans un fanzine que Léonard Cohen est un puissant somnifère, que Joey Starr est plus moche qu'Alain Delon, que Virginie Despentes débande, que la vierge Marie était un bon coup, tu es aussitôt traîné devant le tribunal des réseaux, accablé d'injures, voué aux gémonies, traité de raciste, de violeur, de pédophile, d'homophobe, de théophobe, de misogyne, obligé de t'exiler en Patagonie pour échapper à la guillotine du nouveau maccarthysme ambiant. De nos jours, par prudence, De Gaulle dirait "Les Français sont dévots". Décidément, le politiquement correct m'emm… me fait chier.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude Aflalo 27/07/2020 14:10

Bien enonce