Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tito Topin, blog-trotteur.

La bourse m'emmerde.

La bourse m'emmerde, et les boursicoteurs aussi. L'idée qu'une boîte qui fait du bénef, du bon travail et qui traite bien ses ouvriers peut voir sa valeur dégringoler en bourse à cause d'une élection aux États-Unis ou qu'une autre entreprise dirigée par un salopard voit ses actions grimper aux cocotiers chaque fois qu'il licencie du personnel me révolte. Tous ces gros pleins de soupe du caca rente qui se gavent sans attraper de cals aux mains, je les foutrai au goulag avec une pelle et une pioche. Il n'y a pas de goulag chez nous, m'objecterez-vous, ce à quoi je rétorquerai que c'est la chose la plus facile à réaliser, il suffit d'un bout de terrain, de fil de fer barbelé et de quelques miradors pour égayer le tout. On en a déjà fabriqué pour les Républicains espagnols en 39, pour les harkis en 62, on peut très bien en refaire pour les caca rentiers. Et si cela ne suffit pas, réhabilitons le château d'If et ses oubliettes. Las, ne rêvons pas. Je me souviens d'une nuit copieusement arrosée où nous imaginions, Jean Yanne et moi, comment faire fortune sans sortir de son pieu, sans être obligés de faire des films et des conneries de ce genre pour se gaver de caviar à la louche. Après avoir rejeté plusieurs formes d'enrichissement comme le braquage de la Banque de France, le vol de voitures de luxe, le rapt de ministres, toutes solutions jugées trop fatigantes, j'ai suggéré : "Et la bourse, ça rapporte sans rien foutre, la bourse, pas vrai ?" Il m'a répondu illico, avec cette gouaille qui faisait son charme : "Quoi, la bourse ? Tu voudrais que je foute mon pognon dans un machin qui porte le même nom que mes couilles ?" Du coup, à défaut de goulag, on a repris de la vodka.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article